Limbo raconté à la première personne

Limbo

Limbo, développé par Playdead, sorti en 2010 (xbla) puis en 2011 (psn), est un jeu dont l’histoire reste encore, pour beaucoup de joueurs, un mystère. Il existe de nombreuses interprétations autour du scénario du jeu, ce qui ne m’empêchera pas de vous proposer la mienne, sous une forme un peu plus spéciale, en cherchant à m’identifier au personnage principal. Il est évident que cet article risque de spoiler quelques passages du jeu donc je vous recommande d’y avoir joué au préalable. Surtout, n’hésitez pas à me donner votre interprétation du jeu.

Limbo raconte mon histoire… Comment ai-je fait pour quitter un monde de cauchemar, un monde monochrome… Je me réveille dans une forêt sombre, ne sachant absolument pas comment j’y suis arrivé. Tout ce que je sais, c’est que je n’aurai jamais dû être ici. Je suis seul, j’évolue seul, je cultive l’espoir d’être attendu, mais par qui ? Où ? Est-ce que ce monde désolé a une fin ? Perdu dans des ténèbres qui cherchent à m’aspirer, j’avance toujours tout droit, guidé par une faible lumière qui semble me promettre la liberté… Je prends enfin conscience que la tristesse de ce monde ne me sied pas. La tristesse de ce monde ou bien s’agit-il de ma propre tristesse ?

Tout est fait ici pour que je me perde, et surtout, tout est fait ici pour que je perde, que je n’arrive à rien du premier coup, ce monde me met face à mes propres échecs. Vais-je apprendre de mes erreurs pour progresser ? Ou bien vais-je abandonner au moindre obstacle paraissant insurmontable ? Je sais que si j’abandonne, les ténèbres m’auront assimilé, ce que je ne veux pas… Plus encore qu’un périple pour quitter les horreurs qui m’habitent, c’est un véritable parcours initiatique que j’entreprends. Je réalise que l’échec n’est plus une fin en soi, rien n’est irrémédiable si l’on se donne la force et la volonté de surmonter ces obstacles.

Limbo01

Mes échecs sont d’autant plus violents que je finis toujours par mourir, or curieusement, je reviens toujours à la vie devant le dernier piège fatal. Comme si pour la première fois de ma vie, j’avais le droit à ce que tout le monde recherche au moins une fois dans sa propre existence : une seconde chance. Ce monde imaginaire est peuple de pièges, d’hostilité, jusqu’aux autochtones qui ne veulent pas que je m’en sorte. Je suis mort empalé, découpé, noyé, dévoré, écrasé, électrocuté, etc. Des morts toutes aussi différentes les unes que les autres, mais qui provoquent toujours la même souffrance…

De plus en plus d’énigmes se dressent devant moi, des énigmes des plus tordues, qui agissent comme des émanations de mon propre esprit torturé, cette partie de moi qui se nourrit de mes doutes, de mes démons et qui cherche à me décourager. L’araignée géante, qui chercha à me garder dans sa toile, n’en est au final, qu’une représentation. En décidant de l’affronter, j’ai pu retourner sa propre force contre elle pour finalement triompher et poursuivre mon chemin. Quelques heures ont suffi pour sillonner ce monde. Les énigmes et les pièges devenaient de plus en plus fréquents, de plus en plus violents, cherchant désespérément à me retenir ici, mais je n’en ai plus envie. Le dernier obstacle est sans doute le plus simple, il s’agit juste d’une vitre, d’un miroir que je dois briser, détruisant au passage cette part sombre en moi et mettant fin à mon périple aux fins fonds des limbes.

Je me réveille enfin, le paysage peut sembler le même, mais je le sais différent maintenant. Je me lève pour avancer un peu, jusqu’à la trouver… Elle…

Publicités
Cet article, publié dans Jeux réfléchis, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Limbo raconté à la première personne

  1. El-Koala dit :

    J’aime beaucoup le principe de raconter un jeu de cette manière. C’est pas mal du tout, ça exacerbe le ressenti qu’il a pu faire naître. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s